Ha la la le glyphosate !

spraying2-monsanto-roundup-ge-agriculture-gmoVous avez forcément entendu parler ces derniers mois du glyphosate non ? Mais qui d’entre vous sait véritablement ce que c’est ?

C’est pas très compliqué… c’est une des molécules constituant le célèbre Round Up (le plus connu des herbicides) de MOSANTO. Elle est présente dans plus de 750 produits commercialisés par 90 fabricants et répandus dans 20 pays. Mais figurez vous qu’en France plus de 2/3 des agriculteurs l’utilisent (ce qui représente plus de 8 000 tonnes). En même temps faut dire que les mauvaises herbes.. c’est une plaie. Mais notre santé elle ? Vaut mieux ne pas l’oublier ! Car en effet même si le glyphosate a été classé par MOSANTO comme un produit sans aucun risque n’oublions pas que leur premier but est de vendre et de faire du profit… et bon n’importe quelle personne à leur place éviterait de dire qu’il vend un produit potentiellement cancérogène. Cancérogène ? Vous avez dit cancérogène ? Et bien oui, le glyphosate se retrouve dans la plupart de vos aliments (céréales, pâtes, légumes…) certes en petite quantité (mais à force d’accumuler de petites quantités on en forme une grosse, ne nous voilons pas la face) a été classé comme cancérogène probable par le CIRC (centre de recherche du cancer). Il l’est chez les animaux donc bon.. je ne vois pas pourquoi pas il ne le serait pas chez nous (faut dire personne n’a encore été assez fou pour s’injecter du round up directement dans le corps).

Bon et si ce glyphosate pose problème c’est que l’Union Européenne a commencé à se poser des questions sur cette petite molécule. Et a pris la décision de l’interdire d’ici 5 ans. Mais alors comment réussir à remplacer un tel désherbant si performant ? Car bon si c’est pour le remplacer par une autre substance tout aussi toxique ce serait dommage.

Pour cela 3 projets « discrets » sont en train de voir le jour. Je dis discrets car ils ne sont pas presque pas diffusés (à moins que vous soyez aficionados comme moi de l’agroalimentaire et de l’environnement). Le projet Ecophyto, ResOPest et FlorSys développés par l’Inra (Institut national de recherche agronomique).

Depuis 2007 les chercheurs et ingénieurs de l’Inra travaillent sur le projet Ecophyto qui prévoit d’ici 2025 de réduire l’utilisation de pesticides de 50% en France. C’est pas génial ça ? Et justement le projet ResOpest lui depuis 5 ans évalue à l’échelle nationale diverses stratégies sans pesticides. Mais quelles sont ces stratégies ? Et bien sans glyphosate il faut trouver un autre décapeur de mauvaises herbes et on va éviter d’en prendre un encore plus toxique tout de même. Les chercheurs et ingénieurs de l’Inra mettent en avant l’agroécologie, faire pousser les grandes cultures (blé, orge…) avec d’autres cultures qui poussent plus rapidement et qui étouffent toute compétition (ces méchantes petites herbes). Bref on crée un écosystème, on ne perd pas de rendement et on gagne en espérance de vie. Le projet FlorSys lui est plus technologique et peut être plus dur à mettre en place (notamment à l’échelle nationale) mais bon il fait rêver. C’est un logiciel qui aide les exploitants à identifier la meilleure stratégie à adopter pour lutter contre les mauvaises herbes selon les cultures, le sol, le climat. Magnifique non ?

Ce serait bien qu’un jour on puisse mettre la technologie au service de l’environnement (bon ok bien sûr elle est déjà au service de l’environnement rien qu’à travers les projets hydroélectriques, les éoliennes off-shore, les voitures électriques etc.) mais cette technologie pourrait peut être remplacer nos vieux pesticides et tout comme la technologie médicale nous sauver la vie.

5 réflexions sur “Ha la la le glyphosate !

  1. En ce qui concerne les herbes qui peuvent pousser spontanément je préfère les appeler « plantes accompagnatrices » que mauvaises herbes ou herbes indésirables. Le paillage est un excellent moyen pour les limiter afin qu’elles ne se propagent pas trop dans les cultures. Ceci dit, cela n’empêche pas d’en laisser se développer pour nos amis les auxiliaires. Le semis d’engrais verts à croissance rapide est une autre solution pour étouffer les adventices.comme par exemple la phacélie https://spotjardinmonsite.com/2018/01/28/la-phacelie/#more-33505 J’ai aussi une recette sur mon site de désherbant naturel https://spotjardinmonsite.com/2017/04/07/desherber-au-naturel/ Alors que l’on vienne pas me dire que trouver des alternatives qui sont soucieuses de l’environnement c’est impossible. La preuve, ça existe et ça fonctionne très bien. Mais voilà, il suffit d’en avoir la volonté politique.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s