Le revers de la finance : partie 1

finance verte 2

Quand on entend le mot « finance » on pense dans un premier temps à l’argent puis au marché mais surtout à la démesure, au toujours plus, au profit avant tout. Or, il est extrêmement réducteur de penser que la finance ne se résume qu’à ça. En effet, elle est le moteur de notre économie actuelle, elle joue un rôle fondamentale dans nos sociétés. Et tenter de lutter contre le réchauffement climatique, oeuvrer pour notre planète ne peut se faire sans prendre en compte cette dernière.

Nous pouvons même faire de la finance : notre alliée, notre arme.

Petit rappel historique : si la finance est le moteur de notre économie actuelle c’est parce que le monde est entré dans la mondialisation pendant les années 70/80. Elle a alors pu utiliser la libéralisation et la déréglementation pour se développer et se répandre.

Le problème est qu’aujourd’hui, la finance s’est tellement développée et devenue sophistiquée que même pour certains experts il est difficile de savoir ce qui se cache  véritablement derrière tous ces chiffres même dans leur propre établissement. En effet, les mathématiques ont pris le dessus et ont envahi la finance, tandis que le réel, le social ont été mis de côté. Notre finance actuelle met de côté notre économie réelle or cette dernière a extrêmement besoin de nous aujourd’hui. C’est pourquoi j’aimerais vous montrer comment la finance peut s’avérer être bénéfique pour l’environnement et par quels procédés elle peut se transformer en une « finance durable ».

Le marché carbone rentre dans le champ de la finance verte, au lieu de taxer l’essence, nous pourrions réorienter les investissements de la finance vers la transition écologique ou vers des projets moins polluants mais comment ?

Encore à l’aide d’une taxe ?

Et bien oui, nous pourrions taxer les échanges financiers notamment spéculatifs qui ont aujourd’hui une proportion démesurée. En effet, désormais les achats et ventes d’actions s’effectuent à la microseconde par des logiciels de dernier cri : il s’agit du trading haute fréquence. En France en 2016, 55% des transactions ont été réalisées par le biais du trading haute fréquence. Cette pratique encourage la concentration du secteur : on travaille à la nanoseconde, on ne s’intéresse plus à l’investisseur ni à l’émetteur, au fond on oublie ce qu’est un marché.

Or nous pourrions taxer ces échanges pour récupérer un fond d’investissement qui irait directement à la transition écologique. De plus, en élaborant cette taxe nous pourrions retrouver un marché plus réel, plus concret en incitant à arrêter la frénésie. Cela remettrait aussi les choses dans l’ordre, comme nous le dit Pierre Rabhi dans son livre Pour en finir avec la faim dans le monde, il semble complètement hallucinant qu’un trader en Californie spécialiste en robotique décide du prix d’une vache en France.

Qui peut être le principal acteur ? 

Les entreprises seront les principaux acteurs. En effet, les entreprises peuvent elles aussi agir en faveur du développement durable et elles le font de plus en plus. Vis-à-vis de l’aspect financier, elles peuvent reverser une partie de leurs dividendes à des projets durables ou bien à des associations et donc s’inscrire dans une finance plus verte et plus durable. De plus, aujourd’hui de nombreux cabinets de conseil spécialisés dans le domaine de l’environnement voient le jour : les entreprises de demain vont avoir un rôle clé et auront les outils afin d’oeuvrer pour un monde plus durable. On peut prendre l’exemple de la récente start-up Phénix co-dirigé par Jean Moreau qui accompagne les entreprises dans la gestion de leurs déchets pour moins polluer et pour réduire leurs coûts. Cliquez pour la découvrir.

Voici donc divers procédés par lesquels la finance peut se transformer en une finance plus durable. Pour approfondir cette notion et vous donner un exemple à une plus grande échelle je vous invite à lire mon deuxième article : Le revers de la finance : partie 2 spécial COP24.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s